Rente de Chamerey

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Historique

Une brève histoire de la rente de Chamerey

Index de l'article
Une brève histoire de la rente de Chamerey
XIXe et XXe siècle
Association
Toutes les pages

L'histoire de la rente de Chamerey est longue et mouvementée. Voici un bref rappel chronologique et vous pourrez en apprendre plus sur les 25 dernières années en fin de page.

 

 

1285

Première trace écrite de la rente de Chamerey.
On apprend dans une charte de St Etienne que la rente de Chamerey aurait des origines gallo-romaines. Le lieu était connu depuis longtemps sous le nom de Villa Camariacus.

Du XVIe au XVIIIe siècle

Existence d'écrits dans lesquels nous trouvons la liste des propriétaires de 1598 à 1757.
A cette époque la ferme ainsi que les dépendances appartenaient à une famille de propriétaires habitant à Dijon et qui louaient la ferme à des paysans appelés rentiers. Les paysans exploitaient les terres et possédaient des bêtes. On parle alternativement de grange, de métaierie, parfois de rente suivant l'époque et le statut de la ferme. Les forêts environnantes étaient utilisés pour l'exploitation du bois, du charbon et de la chaux.

Concernant les bâtiments c'est à cette époque que le ferme a subit de nombreuses modifications. Dans un premier temps, seules existaient les granges à droite aujourd'hui en ruine ainsi que le bâtiment d'habitation situé en face, mais uniquement sur la moitié droite de ce que l'on connaît aujourd'hui.Dans un second temps un pigeonnier a été construit à l'entrée à gauche.

On remarque sur ce dessin établi en 1647 le grand mur percé d'une porte cochère, surmontée de créneaux. Sur la gauche la présence du pigeonnier et sur la droite les bâtiments aujourd'hui en ruine. Les bâtiments d'habitations au fond étaient beaucoup plus petits qu'aujourd'hui. Certains indices de construction nous permettent aussi de dire que la charpente située au-dessus du dortoir était plus basse que celle que nous connaissons actuellement, et cette hypothèse se vérifie aussi sur le dessin ci-dessus.
Enfin à la fin du 18ème siècle l'ensemble du bâtiment de gauche a été construit, en partant du pigeonnier situé à l'entrée pour aller jusqu'au bâtiment d'habitation. C'est ce bâtiment qui est aujourd'hui composé de l'ancienne bergerie ainsi que de la grange.