Rente de Chamerey

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Historique

Une brève histoire de la rente de Chamerey - xix-xx

Index de l'article
Une brève histoire de la rente de Chamerey
XIXe et XXe siècle
Association
Toutes les pages

XIXe siècle

On apprend dans une revue d'histoire du diocèse de Dijon publiée à la fin du XIXe siècle que l'abbaye de Flavigny possédait des dépendances au-dessus de Fixin et que des vignes y étaient plantées. L'auteur pense qu'il s'agirait de Chamerey. N'ayant pas plus d'information sur cette période d'après révolution on peut penser que cette hypothèse est valable. Néanmoins l'époque troublée peut mettre en doute d'abord le fait que l'abbaye possèdait encore des terres à plus de 60 km et l'idée de vignes à Chamerey est discutable.

 

XXe siècle

Au début du 20ème siècle la ferme est exploitée par des paysans. On trouve entre autre la famille Devaux puis leurs cousins les Castella, jusqu'à la seconde guerre.

 

Au début des années 60 la ferme est abandonnée et un corps entier de bâtiment est détruit : raison officielle il devenait dangereux.

Sur la photo ci-contre prise en 1930 on peut voir monsieur Devaux et ses chevaux devant l'écurie, située dans l'actuel bâtiment en ruines.

 

 

 

Ci-dessous une vue plus large prise en 1968 avant la démolition du bâtiment de droite.