Rente de Chamerey

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Medias Presse Renaissance de la Rente de Chamerey : 25 ans déjà - Le Bien Public - 22/06/2008

Renaissance de la Rente de Chamerey : 25 ans déjà - Le Bien Public - 22/06/2008

Imprimer PDF

lbpu

 

La Rente de Chamerey, sur les hauts de Fixin, a été achetée par les frères Lalire, en 1981, à Charles Bernard, afin de la rénover ; tout y était à refaire ! Une rude tâche à laquelle ils se sont attaqués avec l'aide de fidèles amis de la Rose des vents, un club de randonneurs de Dijon. Après plusieurs années de travaux, l'association des Amis de Chamerey a été créée, et la Rente était prête pour accueillir des groupes de randonneurs, de grimpeurs et de vététistes.

En 2003, l'électricité est arrivée grâce aux panneaux solaires. L'autonomie totale (pompes à eau, sécurité) était assurée ; depuis 2005, la commission accueil sécurité a donné son agrément. Pour une à quatre nuits, des groupes de collégiens ou de lycéens y sont accueillis (plus de 26 700 nuitées en 25 ans et plus de 1 000 par année).

Récemment, la Rente de Chamerey a fêté ses 25 ans d'existence. Le samedi, la famille Lalire au complet a réuni tous ceux qui l'avaient aidée dès le départ de cette épopée : fidèles entre les fidèles, les membres du club de la Rose des Vents, avec Jean Lalouette, Sylvain Rigollet, Jean-Luc Fouillot, Jean-Pierre Bouzenard, les piliers. Et beaucoup d'autres qui, chaque année, organisent un circuit de randonnée pédestre. À la veillée, Mme Euvrard, venue spécialement de la Somme, a témoigné de sa période vécue à Chamerey (1938-1941), endroit isolé et reculé. Une projection réalisée par Benoît a retracé les 800 ans de l'histoire de Chamerey, pour aboutir aux 25 dernières années. André et Sylvaine Beuchot ont terminé la soirée par des contes et légendes sur les villages et sites alentour.
Dimanche dernier, journée officielle, Dominique Lalire, sa famille et ses amis, ont accueilli les maires et les adjoints de Clémencey et de Flavignerot. Étaient aussi présente, Mme Michéa-Devau (88 ans), venue à Chamerey à l'âge de 3 ans, en 1923 jusqu'en 1938 et, à ses côtés, Marie-Agnès Labeau-Castella (90 ans), soeur aînée de Marguerite, arrivée la veille. Mme Richard, fille de l'institutrice de Clémencey a tenu à revoir son amie d'enfance avec qui elle avait partagé les bancs de l'école. La doyenne reprenait la visite des lieux de son enfance. C'est ainsi que, grâce au travail et à la ténacité, la Rente de Chamerey, après 800 ans, conserve son histoire, et poursuit son histoire.