Rente de Chamerey

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Medias Presse Flavignerot : « L'Eugène » a désormais son sentier - Le Bien Public - 13/05/2006

Flavignerot : « L'Eugène » a désormais son sentier - Le Bien Public - 13/05/2006

Imprimer PDF

lbpu

GRÂCE AU TRAVAIL DES LYCÉENS DE QUETIGNY

Flavignerot : « L'Eugène » a désormais son sentier

Le sentier de l'Eugène, du nom d'un paysan devenu emblématique de la commune, a été inauguré mercredi à Flavignerot. Les promeneurs peuvent ainsi découvrir l'histoire et la biodiversité du secteur tout au long d'une balade de 15 km.

L'inauguration du sentier de l'Eugène, qui s'est déroulée mercredi matin à la mairie de Flavignerot, est venue officialiser un important travail réalisé au cours de l'année scolaire 2004-2005 par des d'élèves et professeurs du lycée agricole Olivier-de-Serres à Quetigny. A l'initiative de la commune et dans le cadre de leur module pédagogique EATC (Ecologie, agronomie, territoire, citoyenneté), vingt jeunes de seconde avaient ainsi mené une étude de territoire faisant appel à de nombreuses disciplines. Répartis en plusieurs groupes de travail, ils avaient abordé plusieurs thèmes : paysages, structures et productions agricoles, géologie et composition des sols, vie et histoire locales, patrimoine, faune et flore. Un paysan d'autrefoisLe résultat de cette recherche de longue haleine : un parcours balisé de 15 km offrant aux promeneurs une découverte remarquable de l'un des plus beaux secteurs existant autour de Dijon. D'un dénivelé positif de 420 mètres, celui-ci est jalonné de neuf poteaux « points infos » situés aux endroits les plus caractéristiques du sentier. Chacun d'eux est affecté d'un numéro renvoyant aux commentaires d'une plaquette en couleurs de quinze pages. La balade permet ainsi de découvrir ou de mieux connaître la commune de Flavignerot, le mont Afrique, le couvent des Carmélites, la rente Neuve et celle de Chamerey, les fermes de Reppe et de Leuzeu, les villages de Clémencey et d'Urcy, la rente des Ecotois, mais également la biodiversité du secteur. Mais l'objectif de ce sentier est aussi et surtout de rendre hommage au personnage qui porte son nom, un paysan d'autrefois appelé tout simplement « l'Eugène » par les habitants (voir en encadré). Homme chaleureux et attachant, respecté de tous, il a passé l'intégralité de sa vie à Flavignerot avant d'y décéder en 1995. C'est ainsi autour de son histoire et de son époque que l'étendue des recherches a été délimitée.« L'idée d'un sentier est une idée merveilleuse qui correspond mieux à l'Eugène qu'un nom de rue, car c'était un homme de la nature et non un homme du bitume. C'est une belle façon de marquer son passage dans la vie de Flavignerot », a souligné le maire Paul Kerger à l'occasion de l'inauguration.« Préservation d'un terroir »Guy Geoffroy, ancien journaliste demeurant à Flavignerot, a ensuite proposé un extrait d'enregistrement sonore d'un récit de vie recueilli auprès de l'Eugène. « On l'appelait l'Eugène, sans patronyme. C'est ce qui fait la marque des villages heureux où on ne se connaît que par les prénoms. Né au fond des bois, il savait tout de la nature », a-t-il ajouté. Quant à Martin, l'un des élèves ayant mené à bien le projet, il tire de nombreux enseignements de cette expérience : « Ce travail est le fruit d'un investissement actif et collectif qui s'est révélé très enrichissant. Nous sommes tous fiers et heureux d'avoir participé à la préservation d'un terroir que nous avons appris à mieux connaître et auquel nous nous sommes identifiés. Nous sommes allés sur les traces d'Eugène et nous l'avons en quelque sorte fait revivre. »

N. M.